PHILIPPE BOLTON

FLUTES A BEC & FLAGEOLETS FAITS A LA MAIN

22 Le Grand Portail,
F-84570 VILLES-SUR-AUZON, France
04 90 61 86 11





une copie d'une flûte à bec de Charles Bizey


DESCRIPTION DE LA FLUTE A BEC

La flûte à bec se caractérise par deux éléments réunis :

1- une  embouchure comportant un canal et un biseau
2- un trou d'octaviation (trou de pouce) placé à l'arrière.

Un bouchon (ou bloc) inséré dans le bec forme le "plancher" du canal.

La flûte à bec possède 8 trous (y compris le trou de pouce), dont les deux derniers sont parfois doubles. Elle est chromatique. En raison de l'absence de système de clés, presque tous les demi-tons se jouent avec des doigtés de fourche.
On place généralement la main gauche au dessus de la main droite, mais cela n'a pas toujours été la règle.
L'étendue de la plupart des flûtes à bec, est de deux octaves et demie. Toutefois, les flûtes à bec de "consort" de la renaissance possèdent un ambitus plus petit, généralement inférieur à deux octaves.
Les quatre tailles de flûte à bec les plus courantes aujourd'hui sont la soprano en do, l'alto en fa, la ténor en do et la basse en fa. L'alto est devenue la flûte à bec soliste par excellence.
Comment fonctionne la flûte à bec

Flûte à bec ténor baroque d'après Stanesby Junior 415 Hz en buis teinté
flûte à bec d'après Stanesby Junior, sa "Vraie Flûte de Concert"

PETITE HISTOIRE DE LA FLUTE A BEC

Son origine remonte sans doute au Moyen Age. Peu de flûtes à bec médiévales on été conservées. L'une des plus anciennes a été retrouvée dans les douves d'un château du 14e siècle, près de Dordrecht, aux Pays Bas.
Au cours des siècles la flûte à bec a beaucoup évolué. A la Renaissance elle était surtout utilisée en ensemble et se fabriquait le plus souvent en familles (consort) de différentes tailles.
A partir du 17e siècle la flûte à bec devient un instrument soliste mais il reste peu de flûtes originales de cette époque dans nos musées. La flûte soprano est devenue l'instrument dominant dans les pays de l'Europe du Nord, alors qu'en Italie c'est l'alto en sol qui garde la place prépondérante.
Au début de l'ère baroque, la flûte à bec subit une transformation importante qui lui donne une étendue plus grande et un jeu plus virtuose. C'est à partir de là que se généralise la construction des flûtes à bec en 3 pièces, afin de faciliter le perçage précis de profils internes plus complexes. Il y a dans l'Encyclopédie de Diderot & d'Alembert un article intéressant sur la flûte à bec de cette époque.
Ne pouvant concurrencer la flûte traversière en volume et en dynamique, la flûte à bec tombe en quadésuétude vers le milieu du 18e siècle, et reste quasiment oubliée pendant environ 150 ans. De ce fait elle échappe aux changements apportés aux instruments à vent au 19e siècle et ne reçoit pas de système de clés.
Il est intéressant de noter que dans une petite ville de Bavière, Berchtesgaden, la fabrication de l'instrument a continué sans interruption du 18e siècle à nos jours sous une forme particulière, le Berchtesgadner Fleitl, une flûte à bec soprano. en ut ou en ré. utilisée surtout dans la musique populaire locale.
Par ailleurs, les flûtes à sifflet ne disparaissent pas complètement de la scène musicale romantique, mais survivent sous la forme du flageolet en France et en Angleterre, ainsi que du czakan en Europe de l'Est, notamment en Autriche et en Hongrie.
Redécouverte vers la fin du 19e siècle, la flûte à bec revient à la mode vers 1960 avec le renouveau de la musique ancienne.
La conception des flûtes à bec continue à évoluer de nos jours.

flageolet français d'après Prudent Noblet, ca 1860
un flageolet français d'après Prudent Noblet (XIXe siècle) avec une clé piano ou d'écho

LA FLUTE A BEC AUJOURD'HUI

La flûte à bec n'est pas simplement un instrument historique. Elle s'est taillée un place de choix dans la musique contemporaine, et de nombreux compositeurs de notre époque ont écrit des pièces pour elle.

Les flûtes à bec scolaires ou d'étude sont généralement produites industriellement, en matière plastique ou en bois, tandis que les flûtes à bec de haute de gamme, plus spécialisées, sont fabriquées à la main dans de petits ateliers en utilisant les techniques traditionnelles.

Les bois utilisés couramment pour ces instruments sont le buis, le grenadille pour les flûtes solistes, l'érable, le poirier et d'autres fruitiers pour les flûtes d'ensemble.

Les doigtés dits ""baroques" ou "anglais" se sont généralisés sur la plupart des flûtes à bec actuelles. Ils sont proches de ceux de l'époque, bien qu'ayant subi quelques modifications. Les copies d'instruments anciens sont parfois accordées selon les tablatures historiques. Il existe aussi un système de doigtés simplifié diatonique appelé "allemand" ou "moderne" qui est aujourd'hui déconseillé en raison de problèmes de justesse dans certaines tonalités.

Sous ses différentes formes la flûte à bec possède un répertoire qui couvre plus de sept siècles du Moyen Âge à nos jours.

flûte à bec alto d'après Stanesby Junior
une flûte à bec alto d'après Thomas Stanesby Junior (XVIIIe siècle)

Voici d'autres noms pour la flûte à bec :

flûte douce (en français), recorder (en anglais), Blockflöte (en allemand), blokfluit (en néerlandais), flauto de pico ou flauto dulce (en espagnol), flauto dolce (en italien), et flauta de bisel ou flauta doce (en portugais), Б Л О Kф ЛEй TA (en russe). Le terme moderne blockflute est également utilisé aujourd'hui en anglais pour désigner l'instrument

la flûte à bec de l'Encyclopédie de Diderot & d'Alembert
le dessin d'une flûte à bec dans l'Encyclopédie de Diderot & d'Alembert