PHILIPPE BOLTON, FACTEUR de FLUTE A BEC

Page accueil bilingue (flûtes à bec etc.)

Flûtes à bec médiévales, pré-baroques, et baroques

 English version
Page accueil
Page flûtes à bec
Tablature des doigtés normaux (baroques)

Les doigtés allemands de la flûte à bec (parfois appelés "doigtés modernes")

Ce système est plutôt déconseillé de nos jours, et n'est en principe pas enseigné dans les conservatoires. Il a été inventé par Peter Harlan en Allemagne vers la fin des années 1920, dans le but de supprimer le doigté de fourche sur le fa (flûte en do) ou le sib (flûte en fa) correspondant au demi-ton qui sépare le 3e et le 4e degré de la gamme majeure dans la tonalité fondamentale de l'instrument. Cette modification, qui implique une réduction du diamètre du trou n° 5 et un agrandissement du trou n° 4, rend la flûte à bec diatonique lorsque l'on joue en do majeur sur une flûte soprano ou ténor, en fa majeur sur une flûte alto ou basse, mais pose des problèmes de justesse dans d'autres tonalités, car la taille des trous ne suit plus la logique de l'instrument. Les tableaux ci-dessous permettent de comparer les deux systèmes pour la note en question, dans le grave et dans l'aigu.

1° octave (grave)
fa (flûte en do)
sib
(flûte en fa)
Doigté
normal (baroque)
Doigté
allemand (moderne)

Pouce

1
2
3

4
5
6
7





●●
●●





 ○○
 ○○

2° octave (aiguë)
fa (flûte en do)
sib
(flûte en fa)
Doigté
normal (baroque)
Doigté
allemand (moderne)

Pouce

1
2
3

4
5
6
7

ø





●●
○○

ø





 ○○
 ○○

● = fermé    ○ = ouvert    ø = partiellement fermé

Les flûtes à bec en doigté allemand sont souvent dépourvues de doubles trous.


une flûte à bec alto de Peter Harlan à doigtés allemands
une flûte à bec alto de Peter Harlan à doigtés allemands (noter le petit diamètre du trou n° 5)

Tablature des doigtés allemands

Origine du doigté allemand (Peter Harlan)

Explications sur les doigtés de fourche.

Page précédente


Philippe BOLTON,
22 Le Grand Portail, F-84570 VILLES-SUR-AUZON, France
TEL : 04 90 61 86 11

Page accueil bilingue (flûtes à bec etc.)